Black Hat SEO : les mauvaises pratiques du SEO

Le SEO (Search Engine Optimization) est l’une des nombreuses pratiques mises en œuvre dans le cadre d’une stratégie de marketing en ligne. Sa fonction est de développer et d’améliorer les contenus publiés sur les différentes plateformes, en les adaptant aux intérêts, aux préférences et aux besoins des utilisateurs, dans le but d’augmenter progressivement le positionnement dans les moteurs de recherche.

Le Black Hat désigne la tentative d’améliorer le SEO au moyen de « raccourcis » pour tromper Google, Bing et d’autres moteurs de recherche. S’il permet d’obtenir des pics importants à court terme, il ne permet pas aux sites d’être 1er sur Google. De plus, ces derniers courent le risque d’être pénalisés.

De nombreuses pratiques autrefois largement utilisées sont aujourd’hui les moins recommandées lorsqu’il s’agit de convaincre ces moteurs de recherche. C’est pourquoi, dans cet article, nous allons mentionner certaines de celles qui sont devenues obsolètes et qu’il faut éviter à tout prix.

Copie ou duplication de contenu

L’une des pratiques les plus courantes en Black Hat SEO consiste à copier le contenu d’autres sites bien positionnés et à l’utiliser comme nôtre. Cependant, les moteurs de recherche disposent de plusieurs techniques pour détecter rapidement le plagiat et pénaliser le contenu, pouvant même conduire à l’expulsion des sites.

La copie de contenu comprend également l’utilisation de celui-ci plus d’une fois sur le même site web. Dans ces cas, une seule des pages sera indexée.

En effet, les moteurs de recherche souhaitent que le contenu de leurs utilisateurs soit toujours de grande qualité et, surtout, original, afin d’obtenir un classement naturel. En cas d’utilisation du contenu d’un autre site web, la source d’où provient l’information doit être mentionnée ou l’auteur doit être cité.

Utilisation excessive de mots-clés (keyword stuffing)

keyword stuffing black hat seo
Le Keyword stuffing fait partie des pratiques « black hat » en SEO

Au début, l’utilisation de mots-clés était très efficace pour se positionner sur le web, car on considérait qu’ils pouvaient faciliter grandement les recherches des utilisateurs. Cependant, cela impliquait que les contenus étaient de mauvaise qualité, puisqu’ils n’étaient pas destinés aux utilisateurs, mais aux moteurs de recherche.

Aujourd’hui, les keywords ne sont pas un facteur déterminant. Les moteurs de recherche ont sacrifié ces facilités afin d’améliorer le contenu proposé et, par conséquent, l’expérience de l’utilisateur.

Si vous ne gérez pas correctement l’utilisation des mots-clés et que vous en saturez votre contenu, les moteurs de recherche peuvent vous pénaliser, car ils interprètent que vous essayez de tromper les utilisateurs. La recommandation est que le nombre de mots-clés doit se situer entre 2 et 6 % du contenu total.

Une autre erreur fréquente consiste à utiliser des mots qui ne sont pas pertinents, c’est-à-dire ceux qui sont placés sans raison et qui ne sont pas liés à un contenu spécifique. Cela peut avoir pour conséquence que les moteurs de recherche eux-mêmes ne reconnaissent pas les pages où le sujet est réellement abordé, qu’elles ont toutes le même poids et que, par conséquent, aucune d’entre elles ne peut être positionnée.

Ne perdez pas votre temps à chercher les bons mots à mettre sur votre page. Écrivez naturellement et concentrez-vous sur la création de contenu utile et intéressant pour vos utilisateurs. Pour bien faire, vous pouvez effectuer des recherches sur les mots-clés qui attireront l’attention de votre public.

Utilisation de texte et de liens cachés

L’utilisation de liens cachés est connue sous le nom de « cloacking ». Cette pratique se résume à placer du contenu qui n’est visible que par les moteurs de recherche.

Ainsi, il est possible d’inclure davantage de mots-clés et de contenu, par exemple en les plaçant dans la même couleur que le fond, de manière à obtenir un meilleur positionnement sans que l’utilisateur puisse les voir.

L’utilisateur voit alors apparaître dans ses résultats de recherche un contenu qui n’a rien à voir avec ce qu’il voulait trouver.

La publicité à outrance

S’il est vrai que l’inclusion d’annonces et de publicité sur votre site web peut générer des revenus importants, leur utilisation excessive peut avoir plusieurs conséquences.

L’une d’entre elles est une moins bonne expérience de l’utilisateur. Cela peut amener les utilisateurs à s’épuiser et à décider de quitter le site web, de sorte que le contenu que vous vouliez leur montrer ne pourra jamais les atteindre.

D’autre part, cela peut compromettre la vitesse. Un site web lent, où les temps de chargement sont excessifs, se traduit également par une mauvaise navigation pour l’utilisateur et un éventuel abandon du site.

Achat et échange de liens

Black Hat SEO : l'achat et l'échange de liens
Black Hat SEO : l’achat et l’échange de liens

Une bonne pratique de SEO consiste à placer des liens dans le contenu du site web. En effet, les moteurs de recherche considèrent que si un site a de nombreux liens externes, c’est que son contenu est intéressant et digne de confiance.

Cependant, payer pour des liens qui renvoient vers votre site web, mais qui ne sont pas liés au contenu, génère des incohérences que les moteurs peuvent détecter et pénaliser, pensant qu’ils ont été obtenus frauduleusement.

Si ce que vous voulez, c’est augmenter légitimement vos visites, vous ne devez pas utiliser des liens générés artificiellement, mais ils doivent être fiables, de qualité, gagnés de manière naturelle et doivent être liés à votre contenu.

On estime qu’il vaut mieux avoir peu de liens de bonne qualité et d’autorité, que beaucoup de liens de mauvaise qualité qui non seulement n’améliorent pas votre positionnement, mais détériorent votre visibilité.

Le spinning

content spinning black hat seo
Le Content Spinning relève du Black Hat SEO

Cette tactique consiste à modifier les keywords des textes originaux de votre propre site web, parfois à l’aide d’un logiciel. De cette façon, un « nouvel » article est obtenu rapidement et peut être publié sur plusieurs pages.

Ce type de pratique est généralement l’une des moins pénalisées par les moteurs. En revanche, s’il est créé par une machine, il sera considéré comme de moindre qualité que celui produit par un être humain.

SPAM à travers des commentaires

Une autre technique utilisée consiste à commenter massivement un lien sur les blogs ou les forums où les commentaires sont ouverts. Le seul objectif de cette démarche est de créer du SPAM et de générer facilement des liens vers notre site web. Ce type de commentaire est rapidement supprimé et pénalisé si l’on considère qu’il n’apporte rien au contenu.

Aujourd’hui, de nombreux blogs possèdent les fameux liens nofollow qui permettent aux moteurs de recherche de ne pas suivre ou vérifier ce type de liens.

De plus, il existe des outils anti-spam que vous pouvez utiliser sur votre site web pour empêcher les utilisateurs de profiter de votre contenu. Vous devez vous assurer et vérifier que la section des commentaires ne vous permet pas de joindre ces liens, car vous serez lésé et les moteurs élimineront votre site.

Conclusion sur les techniques de Black Hat SEO

Nous pouvons conclure que toute pratique employée dans le but de tromper ou de forcer les moteurs de recherche, peut finir par générer plus de conséquences négatives que de bénéfices.

Nous devons être conscients que le positionnement sur le web est progressif, qu’il demande des efforts et qu’il nécessite une formation correcte. La meilleure façon d’y parvenir est d’appliquer des techniques éthiques et organiques qui génèrent la meilleure expérience utilisateur possible. De cette façon, les moteurs de recherche bénéficieront de votre site et le récompenseront.

Gina Parente
Membre de l’équipe de Materialesdefabrica.com et Habitium.com