Comment organiser sa recherche de mots clés ?

En 2020, les mots clés restent la pierre angulaire du référencement naturel de votre site. Sans eux, il y a peu de chance que les internautes vous trouvent sur le web. Revue de la méthode à suivre et des outils à utiliser pour organiser sa recherche de mots clés et « ranker » dans les résultats de Google.

Qu’entend-on par mots clés ?

Ce sont ceux qui composent la requête d’un internaute sur un moteur de recherche. En guise de réponse, ce dernier affiche une série de résultats qui renvoient à des pages de sites web. Ces dernières ont été sélectionnées car elles contiennent les mots clés de la requête.

Vous l’aurez compris : pour figurer en bonne place dans les résultats de recherche de Google, vos pages web doivent (entre autres) contenir les mots clés tapés par les internautes. Dans une étude de 2015, Searchmetrics a montré que le top 10 de la SERP contenait en moyenne 53 % de termes dits « associés » ou en « relation » avec la requête. L’époque où il fallait mettre uniquement une certaine densité de mots-clés dans vos textes est révolue. Il faut désormais raisonner en terme de sémantique et utiliser un vocabulaire riche « associé » ou en « relation » avec ce que recherche l’internaute.

Pour rappel, le mot clé n’est pas le seul critère qui compte dans votre stratégie de référencement naturel : la qualité des articles, l’obtention de backlinks… sont autant d’impératifs à remplir. Toutefois, le mot clé reste la base de toute réflexion sur la rédaction de vos contenus web. On serait tenté de dire que, sans lui, les autres n’existent pas.

Quels mots-clés pour sa rédaction web ?

A priori, il semble facile de répondre à cette question : ce sont les termes de recherche liées à votre activité. Par exemple, si vous vendez des vélos, vous souhaiterez être positionné sur « vendeur vélos ».

C’est tout ?

Non car il faut considérer l’intérêt des internautes : quelles sont les questions que se posent les personnes qui recherchent vos produits ou vos services ? Là encore, cette étape n’est pas très compliquée si vous avez réfléchi en amont à votre business. Ce sont :

  • les caractéristiques de votre produit/service ;
  • la façon dont on les utilise ;
  • les raisons pour lesquelles on les utilise ;
  • le prix…

Pour cela, il existe une méthode : celle des « 5W » et des « 2H ». Ces expressions font référence aux questions fondamentales susceptibles d’être posées par l’internaute : qui, quoi, quand, où, pourquoi (pour « who, what, when, where, why » ou « 5W »), comment et combien (pour « how, how much »). Pour reprendre notre exemple du vendeur de vélo, cela pourrait donner « vente vélo électrique pas cher » ou « comment choisir vélo pour aller au travail ».

Toutefois, cela reste insuffisant en 2020. Avec plus de 130 000 milliards de pages indexés (chiffre qui date de 2016 !) et plus d’ 1,79 milliards de sites web à l’heure où nous écrivons ces lignes selon Internet Stat Live, il devient difficile de référencer idéalement son site sur des mots clés populaires puisque de nombreux et anciens autres sites se sont déjà positionnés dessus. Il est donc impératif de viser la longue traîne : ce sont les requêtes peu recherchées qui, rassemblées, génèrent quatre fois plus de trafic que celles de la « courte traîne », c’est-à-dire les mots clés populaires.

Quelles sont ces « requêtes peu recherchées » ?

Elles sont en générale longues et spécifiques. Dans notre exemple, une recherche du type « velotaf pas cher bien équipé Paris » pourrait rentrer dans la longue traîne.

Comment les identifier ?

S’il est possible de trouver intuitivement des requêtes de longue traîne, certains outils sont susceptibles de vous faciliter la tâche.

Google Suggest

Le premier d’entre eux n’est autre que… Google ! En effet, lorsque vous commencez à taper des mots dans le moteur de recherche, ce dernier vous propose en-dessous d’autres expressions en lien avec votre requête initiale.

Google suggest

Ces expressions sont choisies en fonction de leur popularité tout en excluant celles à caractère pornographiques et celles qui pourraient être jugées comme offensantes par une partie des utilisatrices et des utilisateurs. Ces propositions sont faites par le bien nommé Google Suggest.

Si cet outil peut servir à corriger les fautes d’orthographes contenues dans la requête de l’internaute en suggérant l’expression correcte, il s’avère précieux pour trouver des mots clés de longue traîne. Pour cela, il vous suffit de piocher dans les expressions proposées par Google. Dans notre exemple du vendeur de vélo, cela donnerait ceci :

Google Suggest et longue traîne

Si cela ne vous convient pas, il est toujours possible d’aller plus loin dans la longue traîne en allongeant votre requête initiale.

Utiliser Google Suggest pour une requête spécifique

Ainsi, les possibilités sont nombreuses mais pas illimitées : il existe un seuil de nombre de mots clés au-delà duquel Google Suggest ne vous proposera plus rien. Ici réside l’écueil de cet outil : s’il vous permet d’identifier un certain nombre de requêtes de longue traîne, il procède en se basant en grande partie sur leur popularité. Il est donc loin d’être exhaustif puisqu’un nombre tout aussi grand (si ce n’est plus) de requêtes confidentielles risquent de passer sous le radar. Or, ce sont celles qui sont les plus intéressantes dans le cadre de la longue traîne : peu concurrentielles, elles vous permettent d’être classées plus facilement au top de la SERP.

Ubersuggest pour aller plus loin dans la longue traîne

On pourrait utiliser Google Suggest par défaut en écartant ses propositions.

Problème : où aller chercher d’autres idées de mots-clés ?

En se rendant sur Ubersuggest. C’est un générateur de mots clés créé par Neil Patel, un spécialiste qui fait autorité dans les domaines du référencement naturel et du marketing de contenu.

Très simple d’utilisation, il suffit d’entrer vos mots clés dans le champ de recherche. Après avoir validé, Ubersuggest affiche différentes statistiques au sujet de votre recherche : volume de recherche, difficultés SEO et payant, coût par clic…

Pour le sujet qui nous intéresse, Ubersuggest propose des idées de mots clés :

Ubersuggest et la recherche de mots clés

Ubersuggest en affiche « de base » 7. En vous connectant avec votre compte Google, il vous donne la totalité, en l’espère, 264. Il est possible de les exporter en fichier CSV gratuitement pendant 7 jours avant de souscrire à un compte premium.

Mieux : si vous êtes en panne d’inspiration, Ubersuggest met à votre disposition des idées de contenu en lien avec des articles déjà publiées. Ces derniers sont assortis d’un certain nombre de statistiques (nombre de visites estimées, de backlinks, de partages Facebook et Pinterest) afin de faire ressortir les contenus les plus porteurs. Là encore, il est possible d’accéder à la liste complète de ces idées.

Ubersuggest propose des idées de contenu

Encore mieux : Ubersuggest fait un audit de votre site internet. Pour cela, vous devez lancer un « projet » (« project ») et entrer diverses informations. Certaines options comme le tracking quotidien ou l’assistance téléphonique ne sont disponibles que si vous souscrivez à l’offre premium.

La réponse survient dans les 24h avec un rapport assez complet qui comprend :

  • le score SEO de votre site ;
  • l’estimation de votre trafic organique ;
  • le nombre de mots clés organiques liés à votre site ;
  • le nombre de vos backlinks.

Le rapport d’Ubersuggest fournit des données plus pratiques comme l’état de santé de votre site, ses erreurs critiques, des alertes et des recommandations. Il mesure également la vitesse de votre site sur Desktop et Mobile et détecte les principaux problèmes SEO. Dès lors, il convient de prendre les mesures nécessaires pour répondre aux observations du rapport d’Ubersuggest.

Google Trends pour suivre les tendances

Dans un autre genre, vous pouvez utiliser Google Trends pour votre recherche de mots clés. À l’origine, cet outil n’est pas spécifiquement prévu à cet effet. En effet, il mesure la fréquence à laquelle un mot ou une expression a été tapée dans Google sur une échelle de 0 à 100. La recherche peut être affinée à l’aide de quatre filtres :

  • la zone géographique ;
  • la période ;
  • la catégorie ;
  • le service Google sur lequel la requête a été effectuée (images, actualités, shopping…).

En termes de rédaction web, l’intérêt est de connaître les sujets du moment susceptibles de générer du trafic. A contrario, cela peut être l’occasion d’anticiper des tendances sur des recherches de longue traîne. En outre, Google Trends propose dans des tableaux annexes des sujets et des requêtes associés qui sont autant d’idées de mots clés dans lesquelles piocher pour vos contenus.

Poser les bonnes questions avec Answer The Public

Answer The Public est un programme disponible en ligne qui vous propose des idées de requêtes à partir de vos mots clés. C’est un outil performant qui se base sur l’ensemble des suggestions récentes de moteurs de recherche comme Google ou Bing (dont on a parlé précédemment avec Google Suggest).

Entrer vos mots clés (pas plus de deux pour un fonctionnement optimal) dans la barre de recherche et Anwser The Public vous donne librement accès à trois catégories de résultats présentés sous la forme de « roues » ou de listes. N’oubliez pas, au préalable, de choisir un pays et une langue.

La première correspond aux questions posées par l’internaute liées à vos mots clés : comment, laquelle/lequel, où, pourquoi, quand, que… Par exemple, pour « acheter vélo », nous avons comme proposition « pourquoi acheter un vélo elliptique » ou encore « ou acheter vélo d’occasion ». Vous noterez la présence d’un point vert à côté de chacune des suggestions : plus elle est transparente, moins elle est tendance dans les SERP des moteurs de recherche.

La seconde catégorie de résultats comprend des prépositions comme « pour », « avec » ou encore « près de ». En l’occurrence, cela donne les requêtes « acheter vélo pour piscine » ou « acheter vélo sans vitesse ».

La troisième catégorie présente des résultats sous forme de comparaisons.

Tout en bas de la page, Answer The Public liste l’ensemble des requêtes par ordre alphabétique plus les recherches associées à vos mots clés. En l’espèce, il n’y en a pas pour « acheter vélo ».

Il est possible de télécharger les résultats sous la forme d’image ou de fichier CSV.

Pour 99 dollars par mois, vous passez à la version pro de Answer The Public qui donne accès à un nombre illimité de recherche, des comparaisons de données dans le temps, des images en haute résolution, un support…

En définitive, ces outils gratuits sont suffisants pour faire une recherche de mots clés approfondie mais sachez qu’il en existe d’autres comme le planificateur de mots clés de Google Ads ou Semrush. Peut-être même les utilisez-vous. Je vous invite à partager vos expériences en commentaires.

Laisser un commentaire